Comment devenir Minimaliste
Découvertes

LE MINIMALISME

Bonjour, on se dévoile un peu plus chaque jour dans ce blog. Aujourd’hui, on avait envie de vous parler d’un mode de vie que l’on tente d’adopter depuis un moment, le Minimalisme. 

 

Si vous avez des “a priori” sur cette méthode, vous pouvez dès maintenant les mettre de côté. Car non, nous ne vivons pas avec un slip chacun et seulement deux chaises au milieu de notre salon. Loin de là, on adore la décoration, les plantes, les bricoles en tout genre et bien d’autres. Alors on vous embarque avec nous pour vous en faire découvrir un peu plus sur le minimalisme !

LE MINIMALISME, C’EST QUOI EXACTEMENT ?

Afin de ne pas faire d’amalgame, commençons par un petit cours d’histoire. N’étant pas encore des “experts” du minimalisme, on a décidé de vous donner la définition d’un autre site que vous pouvez retrouver à cette adresse.

“ Le minimalisme se base sur deux mouvements anciens. Tout d’abord, l’Épicurisme (fondé par Épicure en 306 avant J.C) qui invite à se satisfaire de ce que l’on a aujourd’hui pour mieux vivre en communauté. De l’autre côté, on a le stoïcisme qui sépare la vie en deux parties. Une première sur laquelle on a de l’influence et où l’on peut agir. Une seconde qu’on ne peut contrôler et qu’on doit apprendre à accepter. C’est un mode de vie basé sur la méditation et l’osmose avec la nature. Aujourd’hui, on estime que le minimalisme repose sur ces deux philosophies ”

 

Fin de la parenthèse historique !

On peut donc résumer que le minimalisme ne se limite pas simplement aux objets. C’est également un mode de pensée pour une vie plus légère et plus sereine.

Devenir Minimaliste

LE MINIMALISME, UNE TENDANCE ?

Effectivement, depuis quelques années, le minimalisme a le vent en poupe. Vous connaissez sûrement quelqu’un de votre entourage qui vous en a parlé de près ou de loin. Malgré ça, la méthode reste floue et souvent limitée au simple fait de se débarrasser des objets. On associe souvent le minimaliste à un homme ou une femme seul(e), vivant dans un appartement quasi vide et portant toujours le même tee-shirt. Or, on peut très bien être passionné de mode et être minimaliste. L’un n’empêche pas l’autre. D’ailleurs, afin de découvrir en douceur le minimalisme, on vous conseille un documentaire sur Netflix nommé simplement : “MINIMALISM : A DOCUMENTARY ABOUT THE IMPORTANT THINGS”. On embarque aux côtés de Joshua et Ryan qui réfutent le matérialisme américain pour une vie plus saine et pleine de sens.

COMMENT DEVENIR MINIMALISTE ?

Tout d’abord, on ne devient pas minimaliste du jour au lendemain. En général c’est un parcours réfléchi qui correspond à notre mode de vie actuel. On peut très bien être minimaliste aujourd’hui et ne pas le rester toute notre vie. Ensuite, ce n’est pas parce qu’un jour on décide de faire le grand ménage chez soi que l’on devient minimaliste. Tout est une question de moment. Vous devez donc vous poser la question du “Pourquoi je veux devenir minimaliste”. En effet, les raisons peuvent être multiples :

  • Envie de faire des économies 

  • Gagner de la place dans notre appartement / maison

  • Se débarrasser de vieilles affaires lourdes de souvenirs 

  • Consommer moins et mieux pour la planète

  • Anticiper un déménagement 

  • Se libérer l’esprit

  • Passer moins de temps à faire du ménage (moins de bibelots = moins de poussière)



Quelle que soit la raison, vous devez absolument trouver là vôtre. En effet, si votre démarche de devenir minimaliste est dénouée de sens, cela ne mènera nul part !

Femme minimaliste

QUEL GENRE DE MINIMALISTE SOMMES-NOUS ?

Il est temps de parler de nous un peu maintenant non ? On a fait la démarche de devenir minimaliste afin de se libérer l’esprit. De plus, on aime avoir un appartement toujours propre et bien rangé. Chez nous on a seulement de la décoration que l’on juge “utile”. C’est à dire que chaque objet est réfléchi sur sa place dans l’espace. Chaque objet a une signification, que ce soit un cadeau que l’on a reçu, un souvenir précis, ou tout simplement un élément de décoration que l’on apprécie. Mais notre appartement n’est pas vide, loin de là ! Il y a juste ce que l’on estime nécessaire pour se sentir bien. De plus, lorsqu’il s’agit de passer l’aspirateur ou de faire la poussière, pas besoin de déplacer 10.000 objets. C’est donc un gain de temps et on n’a pas le stress en rentrant du travail le soir de ce dire qu’il faut tout ranger. Cela nous aide à rester serein.

COMMENT ON GÈRE NOTRE GARDE-ROBE ?

Quand on parle de minimalisme, c’est en général le premier thème qui nous vient à l’esprit. Vous trouverez sur internet de nombreuses méthodes différentes sur le sujet. Certaines personnes vivent avec seulement quelques tenues. Or, là n’est pas le but ultime du minimalisme. Chaque personne apporte du sens là où elle le désire. Si vous aimez la mode par exemple, rien ne vous empêche d’avoir de nombreuses tenues dans votre garde-robe !

“Pour ma part, j’essaye de n’avoir que l’essentiel. Avant, j’achetai pas mal d’affaires de faible valeur. J’avais donc de nombreux pantalons par exemple mais je devais les changer tous les 6 mois parce qu’ils s’abîmaient. Aujourd’hui j’essaye d’acheter mieux. En tout, j’ai 6 pantalons que j’apprécie et c’est tout. J’ai juste mis un peu plus cher dans chaque pantalon pour qu’ils tiennent plus longtemps et je m’en satisfais. Être minimaliste, c’est aussi se satisfaire de ce que l’on a déjà et ne pas toujours désirer mieux. Il faut se dire que l’on est chanceux de posséder ce que l’on a déjà et il faut en prendre soin.”

 

Lui

“ Moi, au niveau des fringues, c’est un peu plus compliqué ! D’abord, j’ai énormément de mal à me séparer de mes affaires. Je garde parfois des tenues que je portais il y a 10 ans au collège (autant vous dire que ce n’est plus vraiment mon style). Et pourtant, quand on a commencé à découvrir le minimalisme, impossible de m’en séparer ! À chaque tri, j’arrivais à éliminer 1 ou 2 vieux débardeurs mais pas plus… Dernièrement, j’ai vraiment fait un gros tri dans ma garde robe et au final je me suis sentie soulagée. Car, au-delà du style, chaque tenue représente des souvenirs d’une époque heureuse ou malheureuse. C’est une des raisons qui me poussait à conserver quelques vieilleries. Aujourd’hui, je suis loin d’être parfaite de ce côté et puis j’aime être bien apprêtée le week-end. J’ai un travail la semaine où je dois mettre des tenues “décontractées”, alors le week-end on se fait plaisir ! En conclusion, niveau garde-robe, je vous conseille de faire comme vous le sentez. Allez à votre rythme dans votre démarche de minimalisme. Inutile de vous forcer à jeter certaines tenues si vous n’êtes pas prête. Et puis, si vous aimez la mode, et bah faites-vous plaisir avec de belles pièces !” 

 

Elle

Vêtements sur une penderie

COMMENT RECYCLER SES VÊTEMENTS

Effectivement, certaines affaires peuvent encore avoir de la valeur pour certaines personnes. Pour faire simple, nous considérerons trois états possibles :

Vêtement trop abîmé, tâché, déformé. Dans ce cas, impossible de le donner à quelqu’un. Ce ne serait pas respectueux pour la personne, même si elle est dans le besoin. Du coup, vous pouvez garder certaines affaires pour faire des chiffons par exemple. Vous pouvez également vous en servir pour faire du bricolage ou du sport. Si jamais vous n’en avez aucune utilité (car le but n’est pas non plus d’avoir un placard remplit de chiffons), vous pouvez donc prendre la décision de les jeter. Attention avant de jeter vos affaires car certaines solutions de tri existe. On a par exemple l’entreprise “la fibre du tri” qui possède des points relais partout en France. Renseignez-vous également auprès des déchèteries près de chez vous sur le tri des vêtements. Si votre vieux tee-shirt peut être transformé en fibre pour avoir une seconde vie, tant mieux !

Vêtement “démodé”. Si certaines de vos tenues ne sont plus à votre goût, mais pas assez qualitative pour être vendues, dans ce cas tournez-vous vers le don. De nombreuses associations récoltent les vêtements pour les revendre à bas prix aux plus démunis. Si vous n’avez pas confiance en certains points de collecte douteux au bord de la route, tournez-vous directement vers des associations reconnues telles que la Croix-Rouge par exemple.

Vêtements en bon état. Vous aurez peut-être dans votre garde-robe des vêtements que vous n’avez tout simplement jamais portés. Dans ce cas, vous pouvez les revendre sur des plateformes en ligne. En plus de la satisfaction de libérer de la place dans votre dressing, vous pourrez récupérer un peu d’argent. En vendant trois tenues que vous n’avez jamais portées, vous pourrez investir dans une autre tenue que vous fera vraiment plaisir et que vous garderez des années !

En tout cas, n’oubliez pas, pas de pression lorsque vous aurez pris la décision de vous débarrasser de vos vêtements. L’important est de vous sentir mieux après et non de culpabiliser d’avoir jeter ou donner certaines tenues !

NOS CONSEILS POUR DEVENIR UN JEUNE PADAWAN EN MINIMALISME ?

Vous l’aurez compris, on est loin de minimalisme “radical”, comme vivre avec seulement 100 objets ou déménager dans une tiny house ! Si la démarche vous intéresse, allez à votre rythme. Et surtout n’oubliez pas que l’un des buts premier est de vous libérer l’esprit. Si vous débarasser de certains objets vous peine, ne le faite surtout pas. Allez à votre rythme en essayant de vous débarrasser de quelques objets tous les jours par exemple. Et si, vraiment vous être de nature fonceur, alors il est temps de tout déballer et de faire un grand tri !

En espérant que cet article vous a plu ! On vous concoctera sans aucun doute un autre article quand nous serons devenu des minimalistes accomplis. En attendant, si vous avez des remarques, n’hésitez pas à nous faire un retour dans l’espace commentaire. 

 

Des bisous.  

 

 

 

Elle & Lui

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *